Je me suis procurer un nouveau jeu de rôles, Barbarians of lemuria, comme son nom ne l indique pas il est intégralement en français

barbarians of lemuria Pourquoi avoir craqué pour ce jeu ? Déjà je suis un fan de conan le barbare, les histoires  écrites par howards, plus que les films ou les séries d ailleurs dont la plus part sont biens nuls, sauf peut être le vieux conan avec Schwarzenegger.

Je dois dire aussi que mon adolescence a été bercé aussi par les vieux comics en noir et blanc, dont j ai un très bon souvenir mais dont j ai un peu peur de me replonger de dans et me dire que finalement c était pas mieux avant ^^.

Après ce petit préambule nostalgique, passons aux choses sérieuse avec cet ouvrage. L un des attraits pour ce jeux était les illustrations ( noir et blanc ) que j ai pu apercevoir sur le site de l éditeur, cela me renvoyait directement à mes souvenirs de jeunesse.

On est clairement ici dans le thème de la sword & sorcery, sous thème de médiévale fantastique, qui est plus orienté humains versus gros monstres et sinistres sorciers. La magie est limitée et particulièrement sombre, et il n y a pas de nain elfe et autres gnomes.

Le système de jeu est simple mais particulièrement bien adapté à l univers, ici on a quelques caractéristiques ( 4 ) quelques compétences qui dépendront des métiers choisis et qui formeront l historique du personnage avec son lieu d origine.

Le système est simple, on lance 2 dé de 6, on ajoute une caractéristique moins un éventuel malus et on doit faire 9. Tout est dit ^^.

Globalement c est facile a jouer mais les personnages n ont que 10 points vie et lorqu il gagne de l expérience ils peuvent acheter un compétence en plus, ou des compagnons d armes mais  ici on aura jamais de Gros bill ( personnage sur puissant, sur équipé pour les néophytes  ).

Reste que le personnage est largement au dessus de garde lambda, il peut même en faucher plusieurs d un revers de sabre, mais contre une bestiole bien plus grosse, faudra d abord réfléchir plutôt que foncer dans le tas car on peut vite mourir. Les jets de dégâts c est 1 dé de 6, dont deux blessures et c est potentiellement la mort.

L univers est plaisant, le système facile , et il propose même une règle pour jouer des combats de troupes et même des batailles maritimes, choses que je n ai pas encore appréhender jusque là.

Ici une photo que l éditeur a partager sur twitter, qui donne bien l ambiance brutale sinistre et violente de l univers

CvwZzUmWIAAwr-xA noter que toutes les illustrations ne sont pas aussi magnifiques, mais l ouvrage est suffisamment illustré, après il faut accroché au style bien entendu.

Si je devais trouvé un point noir, c est sûrement dans la création de joueurs novices, a 4 autour de la table avec la pluralité des compétences des métiers  et autres on est obligé de passé pas mal de temps avec le livre de règles sous les yeux, et ce temps sera multiplier autant de fois que l on a de joueurs.

La règle colle bien l univers, et transposer l univers avec des règles par exemple de chroniques oubliées n aurait pas du tout la même saveur.

Pour conclure, un jeu plaisant , un univers connu et bien rendu, le coté épique indéniable qui demandera un peu de temps a présenter a des novices, mais qui une fois lancé est certainement jubilatoire

Chien Sauvage