En ce moment je passe pas mal de temps a la lecture de "D-Day et la bataille de Normandie". Combiné avec mes livres de batailles acheté il y a quelques temps et à la volonté de crée une règle de jeu pour Zoulou, la réflexion qui me vient vis a vis des jeux d histoires, c est que finalement le coté historique, c'est pas ça du tout ^^.

C'est presque incroyable de voir que des points essentiels comme la fatigue, la peur, la logistique ne sont jamais pris en compte. On ne garde que le coté duel des combatants, sans doute le plus glamour, ou chacun étale sa force pour impressionner l'autre.

Un autre facteur aussi qui est absolument frappant c est qu il n'y a aucun rapport entre le nombre de mort et la victoire, je ne sais pas vous ,mais je m'imaginais que  c'était celui qui détruisait l'autre qui gagnait. La vérité est souvent tout autre. C'est souvent le contrôle de zones clefs qui font une victoire ou une défaite. Le morale d'une troupe au combat  est aussi très lié à la capacité à ce qu'elle puisse parvenir à ses objectifs et obéir aux ordres.

d_day

Un autre point aussi est frappant c'est que finalement, rare sont les batailles ou le timing entre la coordination des troupes est bonne. Même chose pour la gestion des unités, les système de liste d'armées que nous avons bien souvent, ne laisse pas vraiment la place au variation, a l'adaptation, et du déséquilibres.

Un dernier point est l'absence de (re)connaissance de l'adversaire, et les préoccupations différentes des états majors.

Aujourd hui a part des scénarios spécialisé, difficile de rejoué la bataille d'hattin ou Saladin laissait mourir de soif les croisés, ou l impact de la météo sur 'arrivée ou pas de la couverture aérienne sur une contre attaque ennemi.

Beaucoup de jeux ne gardent que le coté bling bling de l histoire de la guerre.

Si on est capable de donné tout un tas de caractéristique a un homme pour une escarmouche ( capacité, armement , bravoure ) rarement on est capable de donné plus que less grandes lignes pour les jeux de batailles pour caractérisé une troupe.

On se doute de ce qui se passerait si une compagnie d'élite affronte une compagnie de bleus.

Mais une même compagnie d'élite partiellement détruite et manquant de munition, et usé psychologiquement par des pilonnages à répétition, n'aura plus du  tout le même comportement et on ne les jouera plus du tout de le même façon.

Bref tout ceci se mêle dans ma tête en ce moment pour aller vers peut être vers une règles de jeu de plus construit que je ne le fait d habitude ^^.

Pour finir sur le livre puisque c est la base de départ de ce sujet ^^, l'auteur ici prend partie de nous faire partager la bataille quasi du terrain en mêlant autant que possible anecdotes du champs de batailles et des quartiers généraux. On a une vue d ensemble par le biais de ces micros événements qui ne sont que les filets d'eau,devenant alors le torrent du récit.

Ici on parle des atrocités de la guerre, des massacres de prisonniers, des bombardement amis, des exécutions de civils français, des actes d humanité dans l'horreur des combats, des faiblesses de commandement et ce de part et d'autres.

Pas de manichéisme, avec les méchants allemands et les gentils alliés. Tout le monde est passé au crible, et l on découvre des hommes comme les autres affrontant des hommes comme les autres avec l'héroïsme et la lâcheté qui nous caractérise tous.

Un bon livre ^^

Chien sauvage

PS: C'est mon 600ème article ^^